Pourquoi ce prix ?

Légumes

Tous ceux qui se souviennent du potager de leurs grands-parents savent que dans le passé il existait bien plus de variétés de légumes, et d'un goût bien plus délicieux que celles que l'on trouve aujourd'hui dans les supermarchés, même bios.


Il suffit de comparer les catalogues des marchands de semences du début du XXème siècle avec ceux d'aujourd'hui pour constater cette chute dramatique de la biodiversité légumière, comme d'ailleurs celles de la biodiversité céréalière ou fruitière.


Cette évolution résulte principalement du fait que la production de semences est devenue une industrie puissante et concentrée, dont l'objectif est de produire des semences standardisées, adaptées à une production et une commercialisation de masse. Du coup elle s'est désintéressée des petits marchés « de niche » des variétés locales, liées à un terroir, à des traditions, à un climat, à une culture culinaire.


Elle résulte également du fait que les chercheurs qui travaillent sur ces questions sont – à quelques exceptions près – concentrés sur les techniques de manipulation génétique, alors que les pratiques traditionnelles de sélection et d'hybridation sont bien souvent mieux adaptées à la création des variétés locales utiles pour l'agriculture biologique.


C'est bien pourquoi, depuis quelques années, tous ceux que ne satisfaisait pas cette évolution ont recherché, trouvé, et remis en culture des variétés anciennes du domaine public, lorsqu'elles existaient encore et étaient accessibles. Notre Fondation a d'ailleurs souvent soutenus les acteurs de cette renaissance des variétés anciennes, qu'ils soient producteurs ou distributeurs de celles-ci.


Cependant nous pensons qu'au delà du maintien des variétés anciennes libres de droits, et de leur évolution naturelle, le temps est venu pour les jardiniers amateurs et les maraîchers professionnels de « reprendre la main » et de s'attacher à créer eux-mêmes les nouvelles variétés qui leur sont nécessaires, et que ne propose pas l'industrie. Parce qu'ils en ont besoin, mais aussi parce qu'il est temps pour tous de reprendre le contrôle de nos vies et la liberté d'exercer nos activités selon nos propres choix.


Ainsi seulement pourront être satisfaits des besoins émergents particuliers liés à des évolutions culturelles, culinaires, agronomiques, climatiques,etc, et à des besoins locaux de régions spécifiques, ou simplement le besoin naturel de créativité joyeuse et de beauté.


Nous parlons bien entendu ici de créations originales, libres de droits, et obtenues en culture bio.


Nous croyons que cette renaissance créative est non seulement possible, mais aussi à la portée de tout un chacun. Toutes les créations variétales du passé ont été faites par des « amateurs », à l'époque où le génie génétique n'existait pas...Il suffit de reprendre ce chemin là où nous l'avons abandonné il y a quelques dizaines d'années, en utilisant toutefois les règles de base de la génétique végétale pour ne pas perdre de temps et mieux orienter le travail de création.